Insémination intra-utérine avec sperme du conjoint/partenaire (IIU ou « IUI » ) Imprimer Envoyer
Encore une fois, il s'agit d'une procédure relativement simple et rapide. Si votre partenaire et vous êtes jeunes et qu'il n'y a pas de raison évidente qui vous empêche de concevoir, notre directeur médical recommandera probablement une technique non invasive, comme l'IIU. Les jeunes couples ont environ de 15 % à 20 % de chances de réussir à concevoir un enfant pour chaque mois d’essai. Après 12 mois de rapports sexuels non protégés sans succès, les chances de réussite chutent à environ 5 %.  Après un an ou plus d’essais sans succès, une insémination intra-utérine pourrait être le petit coup de pouce dont la nature a besoin pour vous aider à devenir un parent.

Dans le but d’augmenter vos chances de succès, nous allons probablement :
  • Stimuler vos ovaires (à l’aide d’un médicament) à produire deux ou trois œufs/ovules matures, au lieu d'un seul, comme dans tout cycle menstruel régulier;
  • Nous observerons vos ovaires et votre endomètre (paroi utérine), à quelques reprises, au moyen d’échographies endovaginales, pour assurer une bonne préparation à l'insémination intra-utérine;
  • Nous allons aussi induire ou provoquer l'ovulation (avec un autre médicament) au moment où l’équipe médicale jugera que vos chances de succès sont maximisées;
  • Le jour de votre ovulation, nous aurons besoin d'un échantillon de sperme de la part de votre partenaire; 
  • Le médecin déposera directement dans l’utérus une préparation de sperme lavé au moyen d'un petit cathéter. 
  • Quatorze jours plus tard, vous passerez un test de grossesse sanguin, qui nous l’espérons, nous permettra de vous téléphoner avec de bonnes nouvelles…

Cette procédure peut être effectuée jusqu'à trois fois, si nécessaire. Si vous ne réussissez pas à devenir enceinte après trois IIU, notre directeur médical examinera votre situation, révisera votre dossier et discutera avec vous sur la nécessité de faire des tests d’évaluation plus invasifs ou bien de procéder à un traitement de fertilité plus avancé, comme la fertilisation in vitro.